Quel est mon âge ?

La question paraît simple : pour ce que j’en sais, je suis un homme de 45 ans. Je connais ma date de naissance, ainsi que les grands événements de ma vie. Mais si l’on change d’échelle, il semble que la réponse soit plus incertaine.

1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 années ?

A l’échelle subatomique, je suis constitué, comme toute matière, de neutrons, de protons et d’électrons. Les protons et les neutrons eux-mêmes sont constituées de particules élémentaires, les quarks. Or, on sait réaliser une estimation de la durée de vie moyenne minimale des protons, notamment en analysant statistiquement le rayonnement produit par une grande quantité de particules, qui est un indicateur de la quantité de protons qui se désintègre. Or, cette durée serait d’un ordre de grandeur très élevé, supérieur à 1030 années. Mon corps est donc composé de particules dont l’âge moyen varierait de milliers de milliards de milliards de milliards d’années à… peut-être l’éternité, car à ce qu’on en sait l’électron pourrait ne jamais mourir.

Quelques années ?

En outre, la plupart des cellules de notre corps se renouvellent en permanence : les cheveux ont ainsi une durée de vie de 2 à 8 ans, les ongles de 6 à 12 mois, les os d’environ 4 mois. La peau met un mois et demi à se renouveler totalement, le foie est entièrement reconstitué en moins d’une semaine, et les cellules de l’intestin en 3 à 5 jours. Au total, l’âge moyen des cellules de notre corps est d’une dizaine d’années pour un adulte.

Qu’en est-il de l’élément qui constitue l’essentiel de notre masse corporelle ?

En masse, l’eau représente jusqu’à 70% du corps d’un être humain. Pour un homme adulte, elle constitue en moyenne 60% de la masse corporelle, soit 42kg pour un homme de 70kg, l’essentiel de cette masse hydrique étant intracellulaire. La vitesse de renouvellement est variable en fonction de la quantité d’eau absorbée chaque jour, mais on montre que pour un homme qui boit deux litres d’eau par jour, une molécule d’eau reste dans le corps pendant une dizaine de jours avant d’être évacuée. En cinquante jours, ce sont 99% de la quantité d’eau présente dans le corps qui ont été renouvelés.

En conclusion

Ces considérations ne sont pas si anecdotiques qu’elles pourraient le sembler. On constate que ce que nous considérons être notre corps est, du point de vue matériel, un agrégat d’éléments en constant renouvellement, parfois de façon très rapide. Dès lors, on ne peut étudier ni penser le corps autrement que comme un flux permanent, en échange constant avec son environnement. Or, quand à l’échelle de notre vie, la frontière entre l’intérieur de notre corps et l’extérieur est totalement poreuse, comment s’imaginer, dans sa vie, en tant qu’individu ? Qui suis-je, si je suis, à chaque instant, un peu de mon environnement passé ou futur ? D’autre part, les particules élémentaires qui composent les atomes de notre corps sont préalablement passées par de nombreuses autres formes de vie, animale, humaine, végétale, minérale. A une plus grande échelle, le processus d’individuation est donc plus délicat encore, puisque ce qui nous compose n’est rien d’autre que des éléments du monde d’hier. Les sciences semblent donc confirmer les intuitions des philosophies orientales, où la notion d’impermanence et de non stabilité de l’ego tiennent une place centrale.

Pour en savoir plus                                                                                                          

http://villemin.gerard.free.fr/Science/

www.topsante.com

www.h4hinitiative.com

www.lefigaro.fr/sciences/2008/05/14/01008-20080514ARTFIG00005-pourquoi-change-t-on-de-corps-tous-les-quinze-ans.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s